Catégories
Comparer

Comment recevoir la météo en mer ?

Il existe de nombreux moyens de recevoir la météo marine gratuitement à bord de votre bateau. Je vous donne mes recommandations pour partir bien équipé.

Le smartphone, avec précaution

Autant un smartphone est devenu assez indispensable à la survie du terrien (quoique), autant il n’est pas toujours d’une grande utilité au marin. Je dirais même qu’il peut donner une fausse sensation de sécurité. En effet, la portée de votre mobile est plutôt restreinte et, surtout, très variable. Je vous conseille de ne réserver son usage qu’à vos sorties à la journée.

Infos : vous trouverez potentiellement toutes les données météo que vous voudrez sur le web. Je ne saurais que vous conseiller de vous rendre sur les pages Par où commencer ? et Consulter pour y voir plus clair. Sans oublier vos applications météo préférées (je vais vous préparer un comparatif, promis!).
Portée : d’une brassée à quelques milles
Fiabilité : moyenne
Coût matériel : nous sommes en 2021, je crois pouvoir dire « aucun investissement supplémentaire », non?

La VHF, indispensable à bord

Ecouter les bulletins diffusés sur VHF est tout simplement incontournable ! Vous n’êtes pas sans savoir que posséder une VHF à bord est primordial pour votre sécurité. Cette même VHF qui peut vous sortir de bien des tracas vous permet également d’écouter les bulletins côtiers 3 fois par jour (matin, midi et soir) et d’être informés des éventuels BMS.

Infos : retrouvez les horaires, canaux et zones de diffusion dans le Guide Météo Marine
Portée : de quelques milles (VHF portable) à plusieurs dizaines de milles (VHF fixe)
Fiabilité : très bonne
Coût matériel : de 100 à 250€

Le Navtex, bien utile au large

Voilà un appareil qui ne fera qu’une seule chose à bord mais qui le fera bien! Si vous souhaitez prendre le large, la VHF aura ses limites pour recevoir la météo. D’une part, sa portée diminue à mesure que vous vous éloignez de l’émetteur. D’autre part, chaque pays a sa façon de diffuser ses bulletins sur VHF, vous ne serez pas forcément à l’écoute au bon moment.
Le Navtex (NAVigational TEXt messages) permet la réception automatique des bulletins et avertissements jusqu’à 300/400 milles de l’émetteur. Il reçoit et stocke les bulletins et vous libère ainsi de la contrainte horaire. Vous consultez les bulletins quand bon vous semble !

Portée : plusieurs centaines de milles (en fonction de l’émetteur et de votre antenne)
Fiabilité : très bonne en Atlantique, bonne en Méditerranée
Coût matériel : de 200 à 500€

La BLU, pour le grand large

Il faut bien avouer que la BLU (Bande Latérale Unique) ne fait plus fureur à bord des voiliers, le satellitaire s’étant démocratisé ces dernières années. La BLU, au même titre que le sextant, peut tout de même avoir sa place à bord. Il s’agit d’un système simple (parfois plus dans la théorie que dans la pratique) et efficace, sa portée étant quasi illimitée.
Connecté à un ordinateur doté d’un logiciel de décodage, la BLU permet de recevoir les bulletins Navtex (ci-dessus) et les cartes FAX.

Portée : potentiellement illimitée mais dépend grandement de la qualité de l’installation de l’antenne
Fiabilité : très bonne (avec une bonne antenne)
Coût matériel : de 250 (récepteur) à plus de 2500€ (émetteur/récepteur)

Le satellitaire, le coûteux allié

Je ne souhaitais aborder dans cet article que les moyens de réception gratuits (gratuit dans le sens : sans autre coût que l’acquisition du matériel). Les appareils satellites n’en font clairement pas partie mais ils sont devenus tellement utiles à la navigation au large de nos jours que je ne me voyais pas ne pas les mentionner. Le grand intérêt du satellite à bord est la réception des fichiers grib. Ces derniers vous assistent dans votre navigation en vous proposant la meilleure route à suivre en fonction de la météo et des paramètres que vous aurez prédéfinis dans votre logiciel de navigation.

Portée : mondiale avec Iridium, plus « restreinte » avec les autres opérateurs
Fiabilité : très bonne
Coût matériel : de 600 (appareil portable) à plus de 2500€ (installation fixe) + communications

J’espère que cet article vous a été utile dans votre choix de matériel pour recevoir la météo sur votre bateau. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *